Couverture ou volet :

quelle protection choisir pour ma piscine ?

Selon le Code de la construction et de l’habitation, toute piscine enterrée non close privative à usage individuel doit être pourvue d’au moins un des quatre dispositifs de sécurité normalisés visant à prévenir le risque de noyade : abri, alarme, barrière ou couverture. Les propriétaires qui ne satisfont pas à cette obligation encourent des sanctions pénales, notamment une amende de 45 000 €.

Il est important de sécuriser votre bassin pour les personnes se trouvant autour du bassin lorsqu’elle n’est pas en service pour prévenir des risques de noyade. Mais n’oubliez pas que ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

Une piscine enterrée comment la sécuriser ?

Les piscines enterrées peuvent par définition être équipées de n’importe quel système anti-noyade de piscine, à partir du moment où ce dernier répond aux normes dictées par la législation.

La sécurité d’une piscine enterrée peut donc être assurée par une alarme, une bâche de sécurité (manuelle ou électrique), un volet roulant ou un abri de piscine.

Tous les produits commercialisés doivent répondre aux normes

  • NF P 90-306 : Les barrières de piscine. Elles Doivent être installées à 1.00 minimum du bassin  et mesurer au minima 1.1 mètre.
  • NF P 90-307 : Les alarmes. Elles doivent disposer d’un système sonore signalant une intrusion.
  • NF P 90-308 : Les Dispositifs couverture de piscine de type bâche de sécurité ou volet de piscine. Ils doivent pouvoir résister à un poids adulte de 100kgs et ne peut dépasser 25mm de la plage.
  • NF P 90-309 : Les abris de piscine. Ils doivent supporter un poids de neige de 45kg/m², résister à des vents de 100km/h et résister aux chocs

Vous pourrez retrouver tous nos systèmes de sécurité dans nos équipements.

Des clients heureux

Plus d’infos
Cap Piscines​

Votre interlocuteur de proximité pour que votre rêve de piscine devienne réalité.